Sciences du vivant

Les sciences du vivant en Wallonie

La Wallonie est forte d’une longue expérience dans le domaine des sciences de la vie. On dénombre la présence importante sur le territoire régional d’acteurs internationaux, d’une médecine de pointe pratiquée dans de nombreux centres hospitaliers modernes, d’une coopération poussée avec les facultés de médecine des universités et d’une main d’œuvre médicale hautement qualifiée.

La région maitrise l’entièreté de la chaîne de développement, depuis la recherche jusqu’à la commercialisation en passant par la production, les essais cliniques et l’enregistrement des médicaments.

Les vaccins contre la rougeole, la rubéole, la méningite et le cancer du col de l’utérus sont directement issus de la recherche wallonne, de même que les méthodes modernes de traitement de l’épilepsie ou la protonthérapie.

Un secteur en expansion

Le secteur des sciences de la vie emploie environ quinze mille personnes dans la région. Il a connu une croissance considérable durant ces dernières années. Un exemple remarquable : la société GSK Vaccines qui emploie près de 8.000 personnes contre 54 il y a trente ans. Parmi les autres acteurs clés, il convient de citer Baxter, Pfizer, UCB et IBA, société spécialisée dans la protonthérapie, ou encore Johnson et Johnson.

Le secteur couvert par BIOWIN représente 23 % du total de l’export wallon, soit le premier secteur d’exportation de la Wallonie devant la sidérurgie et la métallurgie. Les sciences du vivant s’affichent également en tête des secteurs d’investissements étrangers en Wallonie au coude à coude avec l’industrie chimique. Pour la période 2000-2013, ils totalisent près de 1,3 milliard € de montants investis et ont généré la céation de plus de 3.000 emplois.

Les parcs scientifiques, partenaires indispensables des secteurs biotechnologiques

Les parcs scientifiques et technologiques wallons s’étendent sur 593 hectares. Ils accueillent plus de 500 entreprises high-tech (dont 73 spin-offs) et emploient environ 12.400 personnes.

Les grands secteurs d’activités des parcs scientifiques relèvent des sciences de la vie, des technologies de l’information, de la chimie, de la gestion de la qualité, de l’électronique, du spatial, des nouveaux matériaux, de l’engineering, de l’aéronautique et des arts graphiques.

Par leur organisation et leurs liens spécifiques avec les universités et les centres de recherche, les Parcs scientifiques et technologiques wallons contribuent à dynamiser la compétitivité de la région. Ils valorisent les produits de l’innovation issus des universités et des centres de recherches auprès des entreprises qui y sont implantées.

SPoW

Lancé en octobre 2003, le SpoW, pour Science Parks of Wallonia, est le Réseau des Parcs scientifiques wallons. Il regroupe sept Parcs scientifiques et technologiques dans lesquels (et à proximité desquels) sont installées des sociétés de renom :

  • Louvain-la-Neuve Science Park (IBA, Pfizer, IRIS, GSK Biologicals… ),
  • Liège Science Park (Eurogentec, Zentec, EVS…),
  • Créalys à Isnes-Namur (Océ Software, SGS, AIB Vinçotte, GSK Biologicals, Aseptic Technologies…),
  • l’Aéropole de Charleroi (Johnson & Johnson, Caterpillar, AGC…),
  • Initialis à Mons (Microsoft Innovation Centre, Polymedis, I-Movix, I-Care, Babel Technologie…),
  • Qualitis à Enghien (Baxter, Natiss-Materia Nova, Valeo…).
  • Novalis à Marche-en-Famenne

L’objectif de SpoW est de favoriser l’accueil d’entreprises wallonnes et étrangères tournées prioritairement vers les hautes technologies et les relations entreprises-universités.

BioWin : le pôle de compétitivité santé de Wallonie

Le pôle de compétitivité BioWin, axé sur la santé humaine, a pour ambition de fédérer l’ensemble des acteurs wallons de l’innovation, de la recherche et de la formation dans le domaine de la santé.
Les objectifs du pôle BioWin sont les suivants :

  • Devenir d’ici 10 ans leader mondial dans les 3 thématiques prioritaires du pôle : le cancer, l’inflammation et les maladies du cerveau ;
  • Créer une nouvelle culture d’ouverture et de partenariat favorable à l’innovation en Wallonie ;
  • Former, attirer et retenir en Wallonie un capital humain d’excellence.

Le pôle concentre principalement ses efforts autour de 3 thématiques thérapeutiques (le cancer, l’inflammation et les maladies du cerveau) et de 5 thématiques technologiques (biomarqueurs, médicaments candidats, modèles prédictifs, délivrance de médicaments, dispositifs médicaux). Il s’agit là de domaines d’innovation dans lesquels la Région possède de réels atouts en termes d’expertise et de masse critique.

Le pôle rassemble plus de 100 entreprises dont des leaders mondiaux comme GSK Biologicals, UCB et Ion Beam Applications (IBA), 9 universités regroupées en 3 acadélies, 13 centres de recherche et de formation et 15 hautes écoles.

Vos outils :

  • Bookmark this page
  • Imprimer cette page