Aéronautique et spatial

Booster GP7200 sur équilibreuse

La Wallonie, à la pointe du progrès aéronautique et spatial

Le développement sectoriel s’est concrétisé grâce à ses grandes entreprises partenaires des principaux constructeurs aéronautiques et spatiaux mondiaux, et grâce à un éco-système très dense de PME actives dans des niches très pointues.

Le secteur représente environ 7.000 emplois et un chiffre d’affaires de quelque 1,4 milliard d’euros.

Les entreprises wallonnes se sont imposées dans l’aéronautique sur les fondations du savoir-faire mécanique et métallurgique des bassins de Liège et Charleroi. Dès les années 1970, près d’une centaine d’entreprises wallonnes se spécialisent dans la construction de moteurs, de structures et d’accessoires pour avions, constituant un réseau de sous-traitants spécifiques. De plus, de nombreuses entreprises maintiennent et réparent ces éléments.

Dans le domaine du spatial, il existe une trentaine d’acteurs qui sont actifs dans la réalisation de pièces sur lanceurs et sur satellites, ainsi que dans les instruments et logiciels de pilotage. Plus récemment, de nouvelles applications spatiales ont vu le jour dans les domaines de la navigation par satellite, de l’observation de la terre et des télécommunications.

Les PMEs du secteur

S’articulant essentiellement autour de 3 grandes entreprises (Techspace Aero, SABCA et Sonaca) le réseau industriel du secteur de l’aéronautique et du spatial se compose surtout de petites et moyennes entreprises (PME). Le savoir-faire de ce réseau est reconnu dans diverses disciplines : des logiciels pour simulations multiphysiques, de l’électroérosion de haute précision, des systèmes optiques, des pièces formées et usinées en nids d’abeille, des modules de moteurs […] ne sont que quelques exemples du dynamisme et de la performance du secteur en Wallonie.

Des centres de recherche et universités à la pointe

Via ses centres de recherche, le secteur universitaire wallon participe largement à la réussite et à l’excellence du secteur aéronautique et spatial.
Les universités de Liège (ULg), de Louvain-La-Neuve (UCL), de Namur (FUNDP) et de Mons ont près de 80 départements qui traitent de la matière aéronautique & spatiale. CENAERO et d’autres centres de recherche contribuent à alimenter le secteur par la qualité de leurs programmes de recherche et d‘innovations.

Le pôle de compétitivité SkyWin

Skywin, qui regroupe le cluster aéronautique des « Entreprises Wallonnes de l’Aéronautique (EWA) » et le cluster spatial « Wallonie Espace », constitue une mise en réseau  particulièrement profitable aux PMEs qui désirent développer de nouvelles recherches en partenariat.

Skywin concentre ses projets de R&D sur les 3 axes suivants :

  • Plus Composite : Il s’agit de suivre et d’anticiper l’évolution du marché, à savoir remplacer les matériaux métalliques par du composite offrant de nombreux avantages (poids, longévité, réduction de l’impact écologique).
  • Plus Intelligent : d’une part, mieux répondre aux besoins du marché. L’avion de demain sera davantage électrique. D’autre part, développer des niches technologiques d’avenir dans la fiabilité des équipements, la performance de la maintenance et l’optimalisation de la navigation.
  • Plus d’applications et de services : Orienté « Spatial », cet aspect du Pôle veut répondre à la réalité de demain (moyens de transport plus économiques et mieux sécurisés, logistique plus performante et moins gourmande énergétiquement, gestion efficace de l’environnement tant au niveau local qu’à l’échelle globale, …).

Le Pôle aéronautique & spatial (Skywin) concentre ses activités sur trois domaines précis : il encourage les partenariats (entre grandes et petites entreprises, les universités, les centres de recherche et les écoles), stimule l’innovation technologique à tous les niveaux et, enfin, s’active à accroître la visibilité à l’étranger des industriels wallons.

Vos outils :

  • Bookmark this page
  • Imprimer cette page