Le récent rachat de Shire qui, à l’origine, faisait partie du groupe Baxter, a en effet permis au groupe japonais de disposer d’une importante implantation à Lessines tout en se hissant à la cinquième place des employeurs du secteur pharma en Belgique.

Focalisé sur les maladies rares, le site de Lessines est particulièrement stratégique pour le groupe car il combine des activités de purification de produits immunologiques et des capacités d’emballage pour des produits biologiques.
Sur les 6 sites de production de Takeda dans le réseau des thérapies dérivées du plasma, seul un autre site localisé aux Etat-Unis assure également ces 2 activités.
Le site de Lessines délivre en outre produits vers plus de 80 pays, dont les Etats-Unis et la Chine.

Le groupe japonais, qui a déboursé plus de 50 milliards d’euros pour reprendre Shire, a recruté 257 personnes en 2018. Pour 2019, 35 personnes ont déjà été embauchées à Lessines et 64 postes sont ouverts pour des fonctions avec des profils scientifiques et techniques dans les domaines de la production, la maintenance, l’engineering, la qualité et la logistique.

Ces recrutements visent à faire face à une solide augmentation des activités immunologiques et hématologiques liée à l’amélioration des diagnostics pour les maladies rares.
Cette croissance implique également la construction de nouvelles capacités de production.

MICHEL KEMPENEERS, COO OVERSEAS, WALLONIA EXPORT-INVESTMENT AGENCY

"Cette fusion-acquisition permet au géant japonais Takeda de prendre pied en Wallonie, dans une filière phare du rayonnement international de la région, les biotechnologies liées aux maladies rares. Après le rachat de Tigenix, Takeda devient un acteur majeur du secteur de la santé en Belgique. Avec Kaneka (Eurogentec), ce géant permettra certainement de connecter encore davantage les PME wallonnes leaders et les écosystèmes de recherche en sciences du vivant avec les acteurs majeurs japonais. Cette opération place également davantage la Wallonie comme zone relais idéale pour les aspects régulatoires de la santé au niveau européen, aux portes des institutions de l’Union."

Michel Kempeneers, COO Overseas, Wall...

La recherche du groupe japonais est axée sur les domaines thérapeutiques de l’oncologie, de la gastro-entérologie et désormais, des maladies rares. 

Avant la reprise de Shire, Takeda, qui compte également près de 130 employés à Bruxelles, avait commencé l’internationalisation de son activité en reprenant le suisse Nycomed en 2011 et l’américain Ariad en 2017.

Pour recruter son personnel en Wallonie, TAKEDA peut compter sur une main d'oeuvre qualifiée ainsi que sur une série de dispositifs mis à la disposition des entreprises pour le recrutement et la formation.

EN SAVOIR PLUS
misc.back to top back to top

Inscrivez-vous à la newsletter

Personnalisez votre expérience de navigation