Le sidérurgiste russe NLMK et son partenaire wallon Sogepa viennent d’annoncer un investissement de 150 millions. L’opération, prévue en deux étapes réparties sur 2020 et 2021, fait partie d’un plan d’investissement de 200 millions sur trois ans (2019-2021) et pour l'ensemble des sites belges.

L’objectif est de moderniser le train à chaud de NLMK La Louvière, outil principal du site, dans le but de pouvoir assurer des livraisons de produits plus légers, plus fins et plus résistants, tout en limitant la consommation d’énergie.

 

 

L’outil, à la pointe de la technologie dans le secteur en Europe, permettra à NLMK d’augmenter ses volumes de production à La Louvière de 40% tout en élargissant sa gamme de produits à plus haute valeur ajoutée.

NLMK La louvière

Renaud Witmeur, président de la Sogepa

"Ce sera certainement le plus gros investissement de l’année en Wallonie et sans doute le deuxième plus important de ces dix dernières années après Google à Ghlin"

SOGEPA

Entre 2012 et 2019, les actionnaires et la direction ont augmenté la production de deux fois et demi, permettant la concrétisation de l’investissement. Et, si celui-ci n’entrainera pas directement la création de nouveaux emplois, il permet en tout cas de pérenniser l’activité et stabiliser les emplois existants.  

Il s’agit du plus gros investissement effectué à ce jour par le groupe NLMK dans son outil industriel en Belgique et d’ici 2021, le groupe aura investi au total 200 millions dans ses trois sites wallons :

  • NLMK La Louvière (laminage de produits plats);
  • NLMK Clabecq (plaques d’acier moyennes et fortes);
  • NLMK Manage Steel Center (centre de distribution).
misc.back to top back to top

Inscrivez-vous à la newsletter

Personnalisez votre expérience de navigation