Les récents projets d’investissement annoncés par les sociétés chinoises Thunder Power  et Alibaba ainsi que les petites entreprises gravitant autour d’elles ont dopé les projets d’investissements étrangers en Wallonie en 2018. Les chiffres le confirment :  le millésime 2018 est à considérer comme le deuxième meilleur cru depuis 18 ans.

Investissements en Wallonie 2018

Cette année, la Wallonie a traité pas moins de 71 dossiers d’investisseurs étrangers qui devraient générer un investissement global de 1,142 milliard d’euros, contre 682 millions en 2017 et permettre de créer 2.743 emplois dans le sud du pays.
Outre les projets d’investissement du géant chinois de l’e-commerce Alibaba ou du constructeur de voitures électriques Thunder Power, d’un montant respectif de 75 et 125 millions d’euros à Liège et Charleroi, d’importants projets d’extension ont été annoncés.
L’américain Google va, en effet, injecter plus de 200 millions d’euros pour l’extension de son site de Baudour et le Britannique Inovyn, 100 millions sur son site de Jemeppe.

Pïerre-Yves JEHOLET, Ministre de l'économie

Alibaba et Thunder Power sont des investissements structurants qui vont permettre de créer des emplois et de construire de nouveaux écosystèmes en Wallonie. Ces deux projets font donc partie de la stratégie de réindustrialisation de la Région.

En terme de montant d’investissement, la Chine occupe désormais le haut du classement, avec 351 millions d’euros annoncés cette année. Elle est suivie par les Etats-Unis (212 millions d’investissements annoncés) et la Flandre (130 millions), considérée comme investisseur étranger dans les statistiques.

Au niveau des tendances sectorielles, 330 millions d’euros concernent les nouvelles technologies, 158 millions d’euros les sciences du vivant, 150 millions d’euros l’agroalimentaire et enfin 133 millions d’euros dans la logistique.

misc.back to top back to top

Inscrivez-vous à la newsletter

Personnalisez votre expérience de navigation