Deux chambres uniques en Belgique !

Ce 15 mars 2019, deux chambres anéchoïques ont été inaugurées par le Ministre-Président de la Wallonie, Willy Borsus en présence de nombreuses personnalités issues des milieux politique, industriel et de la presse. C'est donc dans le centre de recherche de AGC, basé à Gosselies, que se réalisera le développement de nouveaux verres automobiles servant d'antenne 5G.

AGC, leader industriel dans la recherche, le développement et la production d’antennes sur vitrages automobiles, depuis plus de 40 ans, réalise également le design d’antennes pour vitrages automobiles dans ses chambres anéchoïques au Japon et aux Etats-Unis. Grâce à la construction des chambres à Charleroi (Gosselies), AGC établit une infrastructure capable d’accélérer la recherche et le développement d’antennes en réponse à la demande croissante des voitures « connectées » à l’ère de l’IdO (Internet des objets) et est ainsi en mesure de soutenir le développement automobile de ses clients sur une échelle mondiale.

Chambres anéchoïques 

Les chambres anéchoïques sont des installations coupées de toute onde électromagnétique extérieure et destinées à mesurer et évaluer la réception d’ondes électromagnétiques par un dispositif électronique.

« L’intérêt c’est d’abord d’isoler l’intérieur de la chambre de toutes les ondes qui sont produites à l’extérieur. Le 2ème  avantage est que quand on crée des ondes à l’intérieur, via les antennes qu’on va développer, on peut s’assurer qu’elles ne réfléchissent pas ce qui nous permet de mesurer exactement l’émission et la réception des véhicules ou des bâtiments. De plus, avec l'apparition des véhicules autonomes, il y a encore besoin de plus de réception, une réception sans latence, et donc le développement de la 5G pour l’automobile est capital », Marc Van Den Neste, vice-président R&D building industriel AGC.

 

Marc Foguenne, directeur du centre R&D AGC de Gosselies

"En terme d’image au sein du groupe, nous sommes extrêmement contents car avoir un aval du management européen et japonais pour de tels investissements, ici à Gosselies, permettra d’installer de façon durable l’activité"

Marc Van Den Neste souligne que "le nombre d’antennes qu’on doit passer en 5G va être énorme, elles doivent être disposées tous les 100-150 mètres. Ce qu’on propose, plutôt que d’avoir des antennes comme on les voit aujourd’hui sur des bâtiments, qui ne sont pas belles et en plus émettent des hautes puissances, c’est de les distribuer dans les vitrages des bâtiments de manière esthétique puisqu’elles sont transparentes". "On est en plein dans la connectivité", ajoute Marc Foguenne, directeur du centre R&D AGC de Gosselies, "donc effectivement le verre est un support intéressant pour insérer des antennes, ce sont des choses qui sont actuellement peu connues et qui nous permettent donc de nous démarquer ».

D’un montant d’environ 10 millions €, l’investissement soutenu par la Wallonie servira aussi de plate-forme technologique pour les différents acteurs impliqués dans la problématique de la connectivité en Wallonie : les pouvoirs publics wallons ainsi que certaines industries comme les transports, la construction, la téléphonie,… Cet investissement créera une vingtaine d’emplois.

Source : communiqué de presse AGC

misc.back to top back to top

Inscrivez-vous à la newsletter

Personnalisez votre expérience de navigation