Un investissement pour répondre à la demande des entreprises du secteur en Wallonie

Depuis plus de 10 ans, le secteur de la chimie et de la pharma se développent de manière continue. 350 emplois supplémentaires, par an, ont été enregistrés dans ces secteurs durant les cinq dernières années. C'est désormais la recherche de personnel formé aux activités de production qui préoccupe les employeurs. 

 

Cefochim, le centre de compétence des métiers de l'industrie chimique et (bio)pharmaceutique situé à Seneffe, a pour mission de former les personnels de production, d'entretien et de maîtrise sur des équipements identiques à ceux rencontrés en entreprise (ou de taille réduite mais reproduisant exactement des process de production), dans ses locaux (complexe de salles blanches identiques à celles utilisées pour la production de médicaments ou des zone ATEX (zone à atmosphère explosive)) permettant de mettre les apprenants dans les conditions réelles de travail.

A cela, s’ajoute l’expérience professionnelle de ses formateurs qui possèdent tous de nombreuses années d’expérience de terrain dans des entreprises chimiques ou biopharmaceutiques.

"Le Cefochim est le seul centre en Belgique expert pour la dispense de formations en lien avec les métiers de la production biopharmaceutique et chimique" explique Isabelle Legentil, Directrice générale de Cefochim, "De plus, tous les métiers pour lesquels le Cefochim organise des formations sont des métiers en pénurie, il est donc nécessaire de former plus de demandeurs d’emploi".

Co-valent (Le fonds de formation des ouvriers (CP 116) et des employés (CP 207) du secteur de la chimie, des matières plastiques et des sciences de la vie), réunissant les syndicats et les employeurs du secteur, a décidé d'investir 4,9 millions d'euros dans de nouvelles infrastructures pour le centre de formation.

Ce montant permettra de pratiquement doubler la surface des infrastructures. 375 m2 de nouvelles salles blanches et cinq laboratoires supplémentaires sont déjà prévus lors des prochains travaux. 

 

Isabelle Legentil, Directrice Générale de CEFOCHIM

"Il est nécessaire de former plus de demandeurs d'emploi dans les métiers pour lesquels le Cefochim organise des formations"

La demande de formation est donc croissante dans le domaine de la production chimique et biopharmaceutique, le Cefochim est le seul centre possédant l’expertise pour répondre à la demande mais, malheureusement, il est arrivé aujourd’hui à la saturation de sa capacité d’accueil. L’investissement alloué pour développer les activités est donc absolument nécessaire pour continuer à accompagner les entreprise dans leurs besoins de « Talents » et participer ainsi à leur développement économique.

A court terme, les heures de formations devraient être augmentées de 25% grâce à cet investissement. Cette augmentation est prévue pour répondre à la demande des entreprises du secteur en Wallonie, notamment dans le domaine (bio)pharma.

Des ressources humaines qualifiées et productives

Le pourcentage de ressources humaines qualifiées en Belgique est parmi les plus élevés au monde.

En savoir plus
misc.back to top back to top

Inscrivez-vous à la newsletter

Personnalisez votre expérience de navigation