La biologistique, vivier d’emplois wallons

Il y a 2 années
logo-biolog-europe

Biolog Europe, qui regroupe les acteurs de la biologistique, vient de réaliser la première cartographie du secteur. Pour ce faire, l’association a sondé les industriels qui hébergent des activités de production ou des centres de distribution en région wallonne, les prestataires logistiques qui offrent des services dédiés au secteur des sciences du vivant, les grossistes répartiteurs en pharmacie ou hôpitaux, et les hôpitaux.

 D’après cette première analyse, réalisée fin 2013 et début 2014, le secteur représente plus de 9.000 emplois liés à la biologistique : 5.873 emplois chez les industriels, 510 chez les grossistes, 1.100 chez les prestataires logistiques et  environ 1.500 au sein d’hôpitaux (approvisionnement, gestion de stocks).

Dans les emplois de la biologistique, on retrouve notamment l’approvisionnement (responsables achats, réception commandes, contrôle), la production (ouvriers/ingénieurs de production, contremaîtres, directeur de production, packaging), le stockage (magasiniers, expédition, responsable de dépôts) et la distribution (chauffeurs).

F. Toussaint « La supply chain est un secteur en évolution. Elle n’est plus considérée comme une chambre de coûts et affiche aujourd’hui une capacité à générer du cash pour participer au financement de l’entreprise », souligne Franck Toussaint, directeur général de Biolog Europe, membre du pôle de compétitivité Logistics in Wallonia.

 « 70% des industriels qui ont répondu au questionnaire ont des activités de production en interne, 78% poursuivent des activités de stockage, préparation de commandes ou distribution en interne. 8% des répondants gèrent des centres de distributions. 22% n’ont pas d’activités de production, ni de stockage ou distribution, ce sont seulement les bureaux administratifs, sales et marketing, ou encore R & D« , note Franck Toussaint.

 50 projets suivis

Biolog, qui a aussi sondé des prestataires de services logistiques, des grossistes répartiteurs  et des hôpitaux indique que l’emploi biologistique va encore croître en Wallonie. « Nous suivons une cinquantaine de projets d’investisseurs à la recherche de sites, nous espérons en concrétiser 4 ou 5 cette année« , dit Franck Toussaint.

Par ailleurs, des prestataires ayant répondu mais qui n’effectuent pas pour l’instant de prestations pour le secteur, ont montré leur intérêt pour développer des solutions adaptées à la biologistique. D’autres travaillant pour le secteur mais pas encore en Wallonie n’excluent pas d’y étendre leurs activités (StaroTrans, Stef transport, Eutraco logistics, etc.). Liège Airport est aussi un acteur de la biologistique, car des compagnies aériennes qui y opèrent travaillent pour le secteur de la santé (CAL, LACHS, TNT, etc.).

D’après L’Echo – 06 janvier 2015

Vos outils :

  • Bookmark this page
  • Imprimer cette page