Pas de dumping fiscal: un ensemble d’aides attrayantes

Il y a 2 années
CLX1_mini

Pourquoi les entreprises françaises investissent en Wallonie? Nous avons demandé à Catherine LHEUREUX, Area Manager Europe et responsable du marché français de faire le point sur la question. Forte de son expérience, elle nous livre son point de vue:

Au préalable, un point doit être clarifié immédiatement. La Wallonie n’est ni un paradis fiscal, ni une terre où les chasseurs de primes prolifèrent. Les Belges et les Wallons en particulier, ne sont aucunement des adeptes d’un quelconque « dumping fiscal ».

Nos investisseurs étrangers ont décidé d’investir en Wallonie principalement pour des raisons liées au positionnement géographique, à la qualité des infrastructures de transport, à l’existence de terrains, à la disponibilité d’une main-d’œuvre productive et dévouée, à un climat social stable. La proximité des niveaux de pouvoir et l’efficacité des rouages administratifs séduit également en particulier les Français habitués à des administrations lourdes et peu efficaces.

Parmi les incitants fiscaux, on peut citer l’élément le plus original qui est la déduction de l’intérêt notionnel. Cet outil permet aux sociétés de déduire de la base imposable, les intérêts des emprunts. Il en découle un taux d’imposition effectif de 25 % au lieu des 33.99%. Outre, le ruling fiscal qui sécurise les investissements en garantissant une stabilité juridique, on peut également citer le crédit impôt-recherche, les déductions de revenus de brevets…

Le Gouvernement wallon dispose également d’une législation très récente qui lui permet d’octroyer des subventions à des entreprises, grandes ou PME qui investissent en Wallonie. Mais avant tout, ce qui séduira les entrepreneurs français en Wallonie, c’est la proximité de langue, de culture combinées au pragmatisme « belge ».

La Belgique a mis au point un système original afin de stimuler la production audiovisuelle locale et éviter que nos « talents » quittent le territoire pour les USA. Il s’agit d’un mécanisme  d’exonération fiscale connu sous le nom de « tax shelter » et qui permet à toute société imposée en Belgique d’exonérer de ses bénéfices réservés imposables 150% des sommes investies dans une production audiovisuelle.
Source : http://www.minfin.fgov.be/portail2/belinvest/en/publications/taxshelter.htm

Catherine LHEUREUX, Area Manager Europe et responsable du marché français

Vos outils :

  • Bookmark this page
  • Imprimer cette page