Les aides régionales en Wallonie pour la période 2014-2020

Il y a 2 années

L’Europe autorise pour la Belgique un taux de couverture de 17,89% de la population pour les zones de développement pouvant bénéficier des aides. Celles si seront divisées entre les 3 régions selon cette clé de répartition : 8% pour la Flandre, 8% pour la Wallonie et 1,89% pour Bruxelles. C’est plus qu’en 2007 où l’Europe n’avait autorisé qu’un taux de couverture de 13,5% de la population qui s’était réparti ainsi : 6% pour la Flandre et la Wallonie et les 1,5% restant pour Bruxelles. Cette augmentation a permis d’agrandir certaines zones et de les répartir de manière plus cohérente. Par exemple, la zone de Tubize a pu être étendue à Nivelles qui souffrait de la comparaison avec le Hainaut voisin.

Selon la Commission, les zones de développement doivent représenter des zones contiguës de 100.000 habitants, sauf dérogation. Tel est le cas notable de la province du Hainaut qui bien que représentant à elle seule 12,6% de la population du pays reste zone de développement dans son entièreté. C’est également dans cette région que les plafonds des aides resteront les plus élevés : 15% pour les grandes entreprises, 25 pour les moyennes et 35% pour les petites. Ces plafonds s’abaisseront au même niveau que les autres zones éligibles à partir du 1ier janvier 2015, c’est-à-dire respectivement 10,20 et 30%. Enfin pour ce qui est du reste de la région wallonne, les grandes entreprises ne peuvent plus prétendre à des aides tandis que les moyennes et les petites doivent se contenter de respectivement 10 et 20%.

Entre 2007 et 2013, c’est 167 entreprises wallonnes qui ont été soutenues pour un montant total de 267 millions  sur des investissements à hauteur d’un milliard et créateurs de 3.969 emplois.

Carte Zones de développement

Vos outils :

  • Bookmark this page
  • Imprimer cette page