Les ports wallons pourraient créer 37.000 emplois

Il y a 3 années
ports wallons

Situés dans des axes logistiques, les ports wallons devraient profiter des retombées liées à la croissance du trafic de conteneurs.

Une étude d’Ernst&Young vient d’évaluer les emplois que pourrait générer le trafic de conteneurs dans les ports wallons grâce à la collaboration des ports d’Anvers et de Rotterdam: 18.500 équivalents temps plein (ETP) en 2030 et 37.500 en 2050.

L’étude, financée par les ports néerlandais et flamand ainsi que l’Agence wallonne à l’exportation et aux investissements étrangers (Awex) souligne par ailleurs que les ports précités seront confrontés à plusieurs défis de taille à l’avenir : la congestion du trafic routier, l’augmentation du prix du carburant et des impératifs environnementaux et l’augmentation du trafic de conteneurs qui transitent par leurs installations.

Afin de pouvoir réaliser des projets d’investissement  qui leur permettront de faire face à l’augmentation du trafic, les deux ports vont devoir trouver des voies d’accès pour assurer l’acheminement des marchandises vers différentes zones européennes.

La Wallonie et spécifiquement les provinces de Liège et du Hainaut figurent respectivement en première et troisième places d’un ranking des régions logistiques les plus attractives d’Europe. Les ports wallons sont dès lors en bonne place pour assumer un rôle de relais logistique pour les deux grands ports maritimes et devraient profiter des retombées liées à la croissance du trafic de conteneurs.

Pour ce faire, ils vont devoir  miser sur les terminaux de conteneurs, ainsi que diversifier leurs activités dans la logistique à haute valeur ajoutée (étiquetage des marchandises, transformation, douane).

D’après un article Belga paru dans l’Echo – 27/11/2013

Vos outils :

  • Bookmark this page
  • Imprimer cette page