Conférence 1001 investors : La Wallonie, région attractive

Il y a 3 années
1001

La conférence « Wallonia 1001 investors » a réuni à Liège des acteurs publics et privés du monde économique, venus témoigner des raisons qui poussent des entreprises à actionnariat étranger à installer une partie de leurs activités en Wallonie.

De 2011 à 2013, 1 064 entreprises étrangères ont investi chez nous, créant 22 500 emplois directs et injectant plus de 9 milliards d’euros dans l’économie wallonne. « On devrait dépasser cette année les 1 100 investisseurs et on en attend 2 000 d’ici à 2020″, déclare Jean-Pierre Marcelle, directeur général de la division investissements étrangers de l’Awex (Agence wallonne à l’exportation et aux investissements étrangers).

Google, Microsoft, Baxter, IBM, GSK, Johnson&Johnson, H&M sont autant d’exemples de sociétés qui, récemment ou il y a plusieurs décennies déjà, ont choisi la Wallonie. Principales raisons évoquées : l’exceptionnelle et stratégique localisation géographique de la Wallonie ainsi que le travail de l’Awex et le soutien en général des pouvoirs publics.

Le système de pôles de compétitivité, qui aide les entreprises membres à développer des projets en collaboration avec des universités, séduit particulièrement les investisseurs étrangers. « Baxter fait partie de Biowin (le pôle Santé) et, grâce à cela, nous avons pu travailler sur de nouveaux concepts cliniques avec l’ULg et l’UCL, chose impossible à faire seul », indique Damien Bailly, le directeur général de Baxter Belgique-Luxembourg. « La bonne collaboration entre les universités et les pouvoirs publics, ça ne se rencontre pas partout. Pour les Chinois, par exemple, c’est nouveau », précise Baudouin le Hardy, président de Science Parks of Wallonia.

Les entrepreneurs citent encore la main-d’œuvre qualifiée locale à la productivité élevée, le bon cadre de vie, la disponibilité de terrains de qualité mais aussi la stabilité et le climat politique.

Un des éléments qui a conduit le géant américain Google, qui a installé un de ses treize data centers à Saint-Ghislain, c’est la proximité du canal. « Nous utilisons son eau pour refroidir nos serveurs. C’est une première pour nous », explique Freddy Bonhomme, hardware operation mamager.

Pour Gian Carlo Coletta, le directeur des programmes de Vitrociset, une société italienne spécialisée dans les télécoms terrestres des satellites, implantée en Belgique depuis 1982, « Ici, l’environnement administratif est très simple, beaucoup plus qu’en Italie ! ».

Philippe Suinen, l’administrateur général de l’Awex, souligne  de son côté  que des entreprises indiennes qui ont bénéficié des services du Welcome office Inde à Liège ont beaucoup apprécié les relations avec les organisations syndicales.

De l’avis d’experts, si la Wallonie présente donc de nombreux atouts pour les investisseurs étrangers, il lui reste cependant à travailler à plus de stabilité dans les règles du business et à mieux connaitre les grandes sociétés des pays émergents qui devraient devenir des acteurs incontournables.

En fin de conférence, il a été demandé à Philippe Suinen et au ministre wallon de l’Economie, Jean-Claude Marcourt, si la sixième réforme de l’Etat était un plus ou un moins pour l’investissement en Wallonie. « Ces nouvelles compétences pour les régions sont une fameuse opportunité dont nous faisons un atout. En Wallonie, le délai de réponse à une entreprise qui souhaite s’implanter est de cinq jours, alors qu’ailleurs il est parfois de deux mois », ont-ils affirmé.

D’après La Libre – 07 décembre 2013

 

Vos outils :

  • Bookmark this page
  • Imprimer cette page