Coca-Cola et Chaudfontaine : bilan positif après 10 ans de rachat

Il y a 3 années
chaudfontaine

L’entreprise d’eau minérale naturelle, Chaudfontaine, vient de recevoir l’« European Water Stewardship », récompensant la gestion durable de l’eau. Flash-back sur le  développement de cette société reprise par Coca-Cola il y a dix ans.

Il y dix ans, Coca-Cola Enterprises s’implantait chez nous. Aujourd’hui, le géant américain a développé sa filiale belge d’eau minérale et en a fait l’un des meilleurs et des plus modernes sites d’embouteillage en Europe. Depuis 2003, Coca-Cola a investi pas moins de 103 millions d’euros dans son usine belge.

Dix ans plus tard, Chaudfontaine affiche un bilan plutôt positif. La deuxième marque d’eau minérale naturelle belge engage actuellement 190 collaborateurs permanents qui travaillent sur trois lignes de production. En 2003, ils étaient 150 à travailler dans cette usine. «  Je n’aurais pas pu dire qu’on en arriverait là il y a dix ans  » explique Jean-Louis Cornet, directeur du site de Chaudfontaine. «  Coca-Cola n’avait pas l’expérience de l’eau en reprenant Chaudfontaine. Nous l’avions. Par contre, eux, avaient une bonne connaissance logistique. Ce partage de bonnes pratiques a permis d’en arriver là où nous sommes aujourd’hui  ».

Présent depuis 1926 à Chaudfontaine, l’entreprise d’eau minérale naturelle ne cesse de s’agrandir depuis. Avec 13.65 millions de casiers produits par an ces dernières années, Chaudfontaine continue son déploiement tout en maintenant une politique de développement durable. 79 % de la production sont distribués en Belgique et au Luxembourg tandis que les 20 % restants sont destinés aux Pays-Bas.

 
D’après un article de www.sudinfo.be – 2/10/2013

Vos outils :

  • Bookmark this page
  • Imprimer cette page