Success story wallonne: Cluepoints détecte les erreurs des bases de données

Il y a 3 années
cluepoints

Spécialisée dans le traitement des essais cliniques, la société néo-louvaniste IDDI a mis au point, avec le soutien de BioWin (le pôle de compétitivité Santé), un logiciel statistique qui permet de détecter des erreurs dans les bases de données. Une première qui a donné naissance à la start-up CluePoints et qui crée des emplois en Wallonie.

A l’origine de cette success story, on trouve Marc Buyse, qui vient d’être élu parmi «les 100 personnes les plus inspirantes du monde de la santé» dans le classement est effectué chaque année par le magazine américain PharmaVoice.

Fondée en 1991 par Marc Buyse, IDD (International Drug Development Institute) s’est spécialisée dans la conception des essais cliniques, la collecte et l’analyse de leurs données. La société s’est taillé une réputation de leader dans ce domaine de niche de la recherche clinique.

Installée à ses débuts à Bruxelles, IDD s’est installée il y a sept ans à Ottignies-Louvain-la-Neuve. Ce déménagement lui a permis de bénéficier dans le cadre de BioWin d’un financement de 1,3 million d’euros pour développer SMART, un logiciel statistique de détection d’erreurs dans les bases de données.
Résultat : la société a presque triplé de taille en huit ans, compte actuellement 70 collaborateurs et présente un d’affaires de 8 millions d’euros en 2012. La PME, qui travaille pour les «Big Pharma» et les biotech (GSK Vaccines et Tigenix, entre autres), génère plus de la moitié de ses revenus aux USA.

Le projet SMART s’est concrétisé par la création, en novembre dernier, de la start-up CluePoints, dont les bureaux sont situés à l’Axisparc à Mont-Saint-Guibert. SMART est l’un des 27 projets labellisés par BioWin. Il a été développé avec GSK Vaccines, l’IRIDIA (ULB) et l’Institut des Statistiques de l’UCL.

Le développement de la start-up pourrait s’accélérer rapidement grâce au coup de pouce que viennent de lui donner indirectement la FDA (Ndlr, la Food and Drug Administration qui autorise la mise sur le marché américain des médicaments) et son pendant européen, l’EMA. Ces agences viennent en effet de publier un article dans lequel elles recommandent à l’industrie pharmaceutique d’aller moins dans les hôpitaux vérifier si les données des essais cliniques sont correctes car cela coûte cher et d’utiliser plutôt un logiciel, par ailleurs plus fiable. Or il se trouve que CluePoints est actuellement la seule société à proposer cette solution, protégée par un brevet déposé aux Etats-Unis !

Au terme de la première année d’activité, la société, qui emploie déjà 22 personnes dont cinq dans sa filiale de Boston, devrait générer un chiffre d’affaires proche du million d’euros et vise l’équilibre dès 2014. Comme les Etats-Unis représentent 80 % du marché mondial de la biotechnologie, sa priorité est à présent de se développer outre-Atlantique.

La méthodologie mise au point s’applique très bien à la recherche clinique mais elle peut être utilisée dans d’autres secteurs comme les banques et les assurances . La société ambitionne de créer plusieurs centaines d’emplois autour de l’exploitation de SMART en Wallonie, où elle dispose d’une main-d’œuvre hyper-qualifiée et motivée, notamment dans les domaines de la biostatistique et de l’informatique.

http://www.cluepoints.com/

 

D’après un article du TRENDS – 29/08/2013

Vos outils :

  • Bookmark this page
  • Imprimer cette page