BioWin, pôle wallon à success stories

Il y a 2 années
biowinLogo

Créé en juillet 2006, le pôle de compétitivité BioWin, dédié aux sciences du vivant est rapidement devenu un acteur central du secteur de la santé au niveau wallon.

Fruit d’une collaboration entre mondes scientifique et économique, BioWin compte aujourd’hui plus de 500 membres, qu’il s’agisse d’universités, de centres de recherche ou d’entreprises. Le pôle en regroupe d’ailleurs 110 – dont près de 80 % de PME et de TPE – en son sein, dont des leaders mondiaux tels que GSK, UCB, IBA ou Baxter. Au rayon chiffres, on peut encore évoquer environ 400 unités de recherche réunissant quelque 11000 chercheurs ainsi qu’un chiffre d’affaires global estimé à plus de quatre milliards d’euros. Ce à quoi il faut aussi ajouter le chiffre de 14300 travailleurs concernés par un secteur santé qui pèse lourdement au sein de l’économie wallonne.

Le pôle de compétitivité BioWin a tenu récemment à faire le bilan. Celui-ci a été jugé très positif tant par les acteurs du secteur que par le ministre wallon de l’Economie Jean-Claude Marcourt (PS) qui s’est réjoui du rôle moteur joué par le pôle BioWin vis-à-vis des entreprises actives dans les biotechnologies et les technologies médicales.

Les responsables de BioWin ont mis en avant plusieurs résultats concrets. « Avec près d’une vingtaine de success stories, BioWin positionne la Wallonie comme un des leaders mondiaux dans des domaines technologiques de pointe tels que la biopharmacie, la thérapie cellulaire, la radiopharmacie, le diagnostic, les produits biotechnologiques pour la recherche et l’industrie, la bioinformatique et le traitement de données complexes. »

Parmi les projets de R&D innovants, 27 ont été financés et cinq ont été finalisés. Ces derniers impliquent 37 entreprises et 99 laboratoires universitaires ou non et à terme, ce sont quelque 1300 emplois qui devraient être créés.

Un autre signe positif, a trait à la cinquantaine de brevets déposés ou en voie de l’être, aux sept nouveaux produits mis sur le marché et aux cinq entreprises nouvellement créées. En matière de formation aussi, le bilan est jugé satisfaisant puisque treize projets ont été mis en place, ce qui représente plus de 248000 heures et 8350 personnes. Enfin, les aspects internationalisation et plateformes technologiques ne sont pas oubliés non plus par BioWin qui vient par ailleurs de publier une brochure présentant quelques success stories.

 

La Libre – 13/02/2013

Vos outils :

  • Bookmark this page
  • Imprimer cette page