Prix de l’énergie et attractivité de la Wallonie

Il y a 4 années
energie

Le prix de l’énergie était l’un des handicaps de la Belgique en matière de compétitivité mais les effets de la concurrence et du gel des prix inversent la tendance.

Dans un premier temps, cette décision a permis de geler les prix de l’énergie d’avril 2012 au 1er janvier de cette année, afin notamment de réduire l’écart d’inflation entre la Belgique et l’Allemagne. Durant cette période de 8 mois, le prix du gaz et de l’électricité s’envolaient de 8 à 14% selon les marchés. On pouvait donc logiquement s’attendre, à la fin de cette période de gel, à une hausse sensible des factures énergétiques en Wallonie.

Néanmoins, le produit « brut » ne représente que 60% du prix du gaz et à peine 40% pour l’électricité. De plus, la suppression des indemnités de rupture de contrat a renforcé la flexibilité du marché et la libre concurrence a joué son rôle de régulateur en faveur du consommateur.

Les différents fournisseurs se sont effectivement désormais lancés dans une baisse des prix de l’énergie puisque les clients peuvent maintenant librement changer de fournisseur pour celui qui propose le tarif le plus avantageux par rapport à sa consommation. Serait-ce la fin de l’indexation au pétrole, comme le souhaite le Ministre de l’Economie, Johan Vande Lanotte?

Il s’agit en tout cas d’un élément très positif pour l’attractivité et la compétitivité de la Wallonie, qui réduit considérablement l’écart par rapport aux régions voisines.

Vos outils :

  • Bookmark this page
  • Imprimer cette page