L’AWEx défend l’image de la Wallonie et de la Belgique

Il y a 4 années

Bénédict de Cerjat, Ambassadeur de Suisse

La région de Zurich s’excuse à propos de son courrier qui avait provoqué l’indignation du public et des media belges.

Le 24 octobre dernier, Marc Rudolf, le directeur Europe de l’office de promotion de Zurich a envoyé une lettre à diverses compagnies américaines implantées en Belgique. Il y décrivait certains aspects isolés de notre paysage économique, lui donnant une image négative et incitant les entreprises à se délocaliser en Suisse. Cette technique de marketing inadaptée a été décriée par la presse belge et a provoqué la réaction des agences de promotion régionales.

L’AWEx a notamment réagi par la voix de son Administrateur Général, Philippe Suinen, qui a écrit à l’Ambassade de Suisse en Belgique. Il lui a fait part de son désappointement quant à la méthode peu orthodoxe utilisée par la Greater Zurich Area, région voisine et partenaire commercial : « Ce qui ne manque pas de nous interpeller ici, ce sont les arguments employés par cet organisme public pour inciter les entreprises à quitter notre pays. L’auteur du courrier se permet de mener une véritable campagne de dénigrement à l’encontre de la Belgique ».

 Bénédict de Cerjat, Ambassadeur de Suisse, a exprimé ses regrets à propos de ce qu’il qualifie de « malheureux incident », tout comme la Directrice exécutive de Greater Zurich Area AG, Sonia Wollkopf Walt. Cette dernière s’excuse et reconnaît personnellement qu’il était inapproprié et peu délicat d’être négatif à propos du climat économique belge et européen. « Le seul but était de porter la région de Zurich à l’attention d’entreprises internationales. », assure-t-elle. «  Nous regrettons cet incident et nous en tirerons certainement des enseignements. Notre intention n’a jamais été de faire affront ou d’offenser l’état belge et ses citoyens. »

Vos outils :

  • Bookmark this page
  • Imprimer cette page