Cofely implante un nouveau Data Centre en Wallonie

Il y a 4 années
datacentre

Le Groupe GDF SUEZ, a célébré le 7 décembre la pose de la première pierre d’un nouveau data centre implanté dans le parc scientifique Crealys, en région namuroise, en présence du ministre wallon de l’Économie, Jean-Claude Marcourt, et du bourgmestre de Gembloux, Benoît Dispa.

En Belgique, la Flandre compte une dizaine de Data Centres, situés pour la plupart dans la région de Malines.  La Wallonie en comptait seulement trois unités, dont le plus connu est celui de Google à Mons.

Sur une cinquantaine de sites disponibles, Cofely a décidé de poser la première pierre de son Data Centre à Crealys® pour plusieurs raisons : la situation proche de Bruxelles, la présence d’un réseau de fibres optiques à proximité, l’approvisionnement électrique, l’absence de situations potentiellement dangereuses, la superficie disponible.

Qu’est-ce qu’un Data Centre ?

En deux mots, ce sont des locaux qui abritent de puissants serveurs sécurisés qui proposent des services informatiques à des tiers. Ceux-ci sont mis à disposition des entreprises et collectivités qui ne souhaitent pas développer en leur propre nom des capacités de stockage, de copie ou bien encore de saisie de données en miroir instantané.

Une nouvelle référence de data centre « green et smart » en Europe

Les data centres sont aujourd’hui indispensables mais extrêmement énergivores : un data centre de plus ou moins 1 500 m² consomme en moyenne près de 40 MWh/jour, soit l’équivalent énergétique de près de 8 000 foyers. Le nouveau data centre du parc Crealys a été conçu pour délivrer une efficacité énergétique optimale. Construit et exploité par Cofely, il sera un modèle du genre au niveau européen.

Ce Data Centre est extrêmement novateur par ses performances énergétiques et environnementales.  Les technologies mises en œuvre seront de très haut niveau.  L’ambition affichée par Cofely Services est de faire du Data Centre, un centre de référence, avec un niveau très élevé de sécurité en termes de distribution électrique et de refroidissement. La société vise, sur l’échelle internationale, une classification de niveau 3 +, sur une échelle qui en compte 4.

Grâce au déploiement de technologies innovantes, le nouveau data centre permettra en effet une économie annuelle de 10 000 tonnes de CO² et il peut être considéré comme l’un des plus efficaces d’un point de vue énergétique en Belgique. Ce projet pourrait également entraîner à terme la création de plusieurs dizaines d’emplois directs et indirects.

Source: BEP et Cofely

Vos outils :

  • Bookmark this page
  • Imprimer cette page