L’awex en piste pour de nouvelles médailles

Il y a 4 années
podium

Lors des JO de Londres, dans le cadre de la Belgium House, l’AWEX investissements étrangers  a organisé un séminaire destiné à vendre la Wallonie aux investisseurs étrangers. Parmi les participants, une vingtaine d’entreprises.

«Ce genre de séminaires sert à créer des liens entre les sociétés déjà installées en Wallonie qui nous servent de témoins et des candidats potentiels qui ont manifesté un réel intérêt», a expliqué Alphi Cartuyvels, le directeur des investissements européens à l’Awex.

Dans les rangs des investisseurs confirmés, Johnson & Johnson, déjà implanté à Courcelles et dont le nouveau centre européen de distribution de produits pharmaceutiques à La Louvière sera inauguré le 3 octobre. Un investissement de 49 millions d’euros qui créera 110 emplois.

Qu’est ce qui fait l’attractivité de la Wallonie ? «Sa localisation centrale, ses facilités d’accès, la qualité de la main-d’œuvre et les aides financières régionales et européennes», énumère Zeger Vercouteren, directeur du Worldwide Government Affaires & Policy de J&J.

Les aides, ont aussi convaincu la société irlandaise Xtratherm, spécialisée dans les matériaux d’isolation, de construire une unité de production à Feluy. Un investissement de 25 millions d’euros qui générera une centaine d’emplois.

Une délégation chinoise était également invitée au sein de laquelle, le numéro un du groupe Whibi. Ce dernier a signé, au printemps, la convention d’occupation d’un terrain de 8,5 hectares à Louvain-la-Neuve pour y installer un incubateur technologique. Il était accompagné des deux partenaires avec lesquels il va financer ce projet de 100 millions d’euros : Hua Yong, un groupe qui possède deux banques privées, 11 hôtels de luxe et des exploitations minières et Dong Feng Design Institute, filiale du deuxième constructeur automobile chinois.

Concrétiser un investissement étranger en Wallonie est un travail de longue haleine. «Pour attirer le centre logistique d’H&M en Wallonie, il a fallu six ans entre le premier contact et l’inauguration des bâtiments», rappelle Alphi Catuyvels. Lequel espère concrétiser deux nouveaux investissements dans les six prochains mois.

L’Awex ne devrait donc pas attendre les JO de Rio pour décrocher ses prochaines médailles.

 

TRENDS – 16/08/2012

Vos outils :

  • Bookmark this page
  • Imprimer cette page