Décathlon: « Verviers a été plus rapide »

Il y a 5 années
decath_good

Pascal Jaunart, Responsable Expansion (et donc des nouveaux magasins et des investissements) en Wallonie pour les provinces de Liège, Namur et Luxembourg avait bien entendu plusieurs bonnes raisons d’opter pour le site de la cité Lainière mais la plus évidente semble la lenteur de son homologue theutois.

Qu’est-ce qui a réellement fait changer les plans de Décathlon? On parle de pression politique et d’un tas d’hypothèses probables mais la réalité est toute simple et un petit historique pourrait éclaircir très facilement la situation…

THEUX

Ils étaient les premiers sur la balle: les premiers contacts ont en effet eu lieu en 2006 et le projet avait été avalisé par les actionnaires dès l’année suivante. Ils étaient très enthousisates à l’idée d’investir en Belgique mais, ensuite, d’études en validation, le mouvement a commencé à s’enliser.

VERVIERS

Par conséquent, fin 2011, l’idée est venue de déplacer l’implantation de ce nouveau magasin à Verviers… et l’histoire fut vite conclue! Ce nouveau projet offrait en outre un situation idéale. Le site est desservi par les transports en commun, certes, mais ce n’est pas un critère essentiel aux yeux de Pascal Jaunart: « Nos clients ne ramènent pas leur nouvelle table de ping-pong en bus », sourit-il. Par contre, la proximité des autoroutes est primordiale « comme pour notre magasin de Loyers, idéalement situé au bord de la E411 et à deux sorties de l’échangeur de Daussoux. Il n’est d’ailleurs pas du tout accessible en transports en commun, comme vous le savez (NDLR: l’entretien a eu lieu à Loyers) mais fonctionne très bien: nous avons engagé 50 personnes à l’ouverture du magasin et nous avons continué à recruter. Nous occupons actuellement 80 personnes. »

En ce qui concerne le nouveau magasin de Verviers, il devrait employer 40 équivalents temps-plein pour commencer et, comme son grand frère namurois, continuer à engager du personnel par la suite.

En attendant l’ouverture du prochain?

« Bien sûr. La Wallonie est ce que l’on appelle un bon terrain. »

LE PREMIER DÉCATHLON SUR PILOTIS DE WALLONIE

Ce futur bâtiment aura en outre une particularité toute singulière: il sera entièrement sur pilotis! Cette pratique innovante, également usitée par IKEA, permet d’augmenter la surface de parking sous le magasin, comme à Roulers et Olen. « La raison première est néanmoins de rentabiliser au maximum le terrain et d’ainsi parer aux prix de l’immobilier et à la rareté de tels emplacements ». Il s’agira du 3e Décathlon sur pilotis de Belgique et du 1er en Wallonie.

Mathieu CAVILLOT

Vos outils :

  • Bookmark this page
  • Imprimer cette page