Un incubateur chinois à Louvain-la-Neuve

Il y a 5 années

En collaboration avec l’Awex, le parc scientifique de Louvain-la-Neuve vient de signer la convention d’occupation d’un terrain de 8,5 ha par le groupe chinois Whibi, spécialisé dans les incubateurs technologiques.

Le principe est le suivant: le groupe chinois Whibi fournit à des start-up et autres petites entreprises technologiques chinoises le cadre optimal (locaux, coaching, guidance sur la réglementation, ressources financières, logistiques et de marketing…) pour se développer en Europe.

Whibi évoque la création d’un millier d’emplois en trois ans. Le groupe sait a priori de quoi il parle puisqu’il gère des incubateurs technologiques en Chine depuis 25 ans et a ainsi aidé à grandir quelque 1.200 entreprises.

L’investissement, qui pourrait dépasser les 100 millions, présente de fortes retombées potentielles sur l’économie belge. Tout d’abord, une partie des emplois directs proviendront du marché local. Ensuite, les entreprises chinoises auront vraisemblablement besoin de sous-traitants ou de partenaires à mesure que leur activité augmentera. Enfin, tous les incubateurs wallons profiteront d’une manière ou d’une autre de l’expertise de Whibi. Les autorités régionales misent vraiment sur le travail en réseau, y compris avec les chercheurs de l’UCL, à l’image de ce qu’elles développent dans le Plan Marshall 2.vert.

Le China-Belgium Technology Center de LLN se veut complémentaire du China Welcome office de Mons. Il offre en effet à l’entreprise, séduite par sa première approche, la possibilité de s’installer en Wallonie, avec un investissement limité et dans un cadre sino-belge rassurant.

D’autres Welcome offices existent en Wallonie. Ils sont dédicacés à l’Inde (Liège), à l’Europe orientale (Charleroi), à l’Amérique latine et au Brésil (Arlon). Une cinquième antenne, consacrée au Japon, ouvrira prochainement à Louvain-la-Neuve.

L’Echo

Vos outils :

  • Bookmark this page
  • Imprimer cette page