Bilan de l’impact des pôles de compétitivité : 550 entreprises en « pole position »

Il y a 4 années
poles

Le nombre d’entreprises impliquées en R & D (550) a quasiment triplé en cinq ans et, concernant leurs performances dans l’économie wallonne, on observe que

  • leurs chiffres d’affaires ont en moyenne progressé de 50% en 5 ans
  • elles ont créé dans le même temps 10.000 emplois malgré la crise
  • en cinq ans toujours, leur part dans l’emploi wallon est passée de 20,5 à 23,5%
  • la valeur ajoutée par emploi est passée de 30 à 41%.

 

Les partenaires des pôles en matière de recherche comptent parmi les entreprises les plus dynamiques et les plus prospères en Wallonie en matière d’emploi (de 100 en 2005 à 102 en 2010 pour la moyenne, mais de 100 à 116 dans les entreprises impliquées) ainsi qu’en termes de valeur ajoutée (100 à 110 en 5 ans en moyenne, mais 100 à 160, en cinq ans pour les entreprises des pôles).

 

Emploi

Les projets de formation ont touché 30.000 personnes dont un tiers de chômeurs.

Objectivement, les pôles ont déjà généré de l’emploi, soit:

  • 1.542 postes grâce à des investissements d’entreprises étrangères séduites par les pôles
  • 1.724 emplois de chercheurs dans les projets de pôles.

 

À l’horizon « fin du projet plus cinq ans »,  le nombre d’emplois que générerait la phase d’industrialisation des projets en cours est estimée à 9.916. L’investissement public serait donc de 49.000 euros par emploi. A noter que les primes à l’investissement peuvent grimper jusqu’à 75.000 euros par emploi.

Les PME drainent 57% des budgets cumulés (public/privé) de R & D, 550 entreprises wallonnes se sont positionnées en « pole position ».

Gérard GUILLAUME -L’ECHO – 01/03/2012

Vos outils :

  • Bookmark this page
  • Imprimer cette page