Des Marussia en Wallonie

Il y a 5 années
Marussia, usine de montage automobile

La Région wallonne accueillera-t-elle bientôt une nouvelle usine de montage automobile ? C’est en tout cas le souhait des autorités wallonnes représentées début avril au sein de la mission économique emmenée par le prince Philippe en Russie.

Marussia cherche en effet un site d’assemblage pour ses futures voitures. Depuis sa création en 2007, Marussia a réalisé deux modèles plutôt sportifs. L’idée est d’entrer en concurrence avec des marques comme Ferrari en pratiquant une politique de prix plus attractive. Selon les estimations, ces Marussia se vendraient entre 100 et 120.000 euros.

D’autres projets sont à l’esprit de Nicolay Fomenko, directeur de la marque russe. Une Marussia version électrique est à venir et la société a notamment pris contact avec l’Université de Liège – qui jouit d’un centre de recherche ad hoc – pour développer cette technologie.

Un exemplaire du modèle coupé sport B1 de la marque devrait débarquer fin avril à Liège pour déterminer si son moteur a essence de 300 chevaux peut être remplacé par une motorisation électrique. Lundi, la direction a affirmé souhaiter voir l’opération effectuée par des Belges.

Un autre élément vient encore renforcer les liens tissés entre la marque et la Belgique. Depuis l’an dernier, Marussia est actionnaire majoritaire de l’écurie de Formule 1 Marussia Virgin Racing (ex-Virgin), pour qui court le pilote belge, Jérôme D’Ambriosio.

La Wallonie dispose d’un autre atout susceptible de décider Marussia à s’installer sur ses terres : le circuit de Spa-Francorchamps.

Si la mission princière n’a pas permis qu’un réel engagement soit pris, le ministre de l’économie et ses services du commerce extérieur wallon croient dur comme fer à ce projet grâce auquel le montage automobile ferait son grand retour au sud du pays.

LA LIBRE – 05/04/11

Vos outils :

  • Bookmark this page
  • Imprimer cette page